"Je culpabilise dès que je veux prendre du temps pour moi" est élue la phrase de l'année ! Cette phrase je l'ai entendu en boucle ! Quasiment toutes mes clientes me l'ont dit. Parfois, c'était même leur problématique principale ! Elles me consultaient pour ça !


Honnêtement, je ne peux que comprendre lorsqu'une femme me dit ça. Nous sommes des Wonder Woman ! Alors quand vient le moment de se poser et de prendre (vraiment) du temps pour soi... c'est difficile.


Evidemment, il n'y a pas que les femmes qui connaissent cette culpabilité. De même, il n'y a pas que les hypersensibles et les multipotentielles qui ressentent cela également. Mais il faut avouer que c'est un joli combo, n'est-ce pas ?


Durant notre longue et belle vie nous pouvons culpabiliser pour tout un tas de raisons !


Aujourd'hui je veux te parler du genre de culpabilité qui sévit énormément chez les personnes multipotentielles.

Au départ je pensais appeler ça la culpabilité des entrepreneurs mais je doute que cela concerne seulement les entrepreneurs.


"Je culpabilise quand je ne fais rien", cette phrase te parle ?


Dans cet article je te donne les 5 étapes pour arrêter de culpabiliser quand tu veux prendre du repos !


Faire plein de choses en même temps ça te ressemble ? Accumuler parfois les tâches, regarder une série pendant qu'on fait du shopping en ligne en même temps qu'on surveille bébé, pendant qu'on écoute un podcast. Bon ok... c'est peut-être un brin exagéré ! Mais tu vois bien de quoi je parle !


A l'origine de cela : une incapacité à se poser VRAIMENT ! Un sentiment d'angoisse à l'idée de "ne rien faire" ou de "perdre du temps". Tout doit être optimisé et à la fois... rien ne l'est.



La question fondamentale à se poser ! Et pour espérer y répondre efficacement voici quelques "sous" questions nécessaires :

  • Qu'est-ce que je ressens lorsque je veux prendre du temps pour moi ?

  • Pourquoi ?

  • Ma culpabilité est-elle justifiée ?

  • Que signifie pour moi prendre du temps pour soi ?

Bon alors des croyances limitantes il y en a un bon paquet ! Je te parle ici de croyances limitantes liées évidemment à ton sentiment d'incapacité à te reposer sans culpabiliser.


Je t'en donne quelques unes éventuelles :

  • ne rien faire c'est mal

  • je perds du temps

  • les autres ont besoin de moi

  • tout repose sur moi

  • je n'ai pas le droit

  • je ne peux pas

On pourrait appeler ça aussi des "excuses"... à toi de voir !


S'autoriser, se donner la permission. Ce n'est pas chose facile je te l'accorde !

Ceci dit, le fait d'avoir, au préalable, mis le doigt sur ce qui t'empêchait consciemment ou inconsciemment de lâcher prise et de te reposer (de n'importe quelle manière que ce soit) te permettra sans aucun doute de t'autoriser plus aisément le repos !


Tu le mérites !



Une personne surmenée, qui ne sait pas s'arrêter, finira tôt ou tard la tête dans le coaltar... Je viens de l'inventer. Et c'est très logique finalement. Notre esprit et notre corps ont besoin de repos. Et pas seulement la nuit ! Si nous ne lui accordons pas ce repos VITALE nous courrons à la catastrophe !


Prendre des vacances ne devrait pas être un luxe !

Ok, quand je dis "vacances" je ne parle pas forcément d'une réservation de maison sur pilotis aux Maldives. Mais simplement le fait de couper, de se mettre sur "pause" ! Et cela pendant plus d'un week-end.


Une personne qui ne sait pas se reposer risque :

  • Des problèmes relationnels (famille, couple, amis, collègues...)

  • Un épuisement général

  • De l'improductivité (et oui...)

  • Des troubles du sommeil, des problèmes de peau, des maladies...

  • La dépression


Au delà du fait que cela soit vivement recommandé, se reposer est désormais autorisé ! Alors... qu'as-tu envie de faire ? Lâche toi, c'est ton moment de détente !



N'hésite pas à partager cet article à quelqu'un qui en aurait bien besoin !




35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

​© 2019 Anna Michèle Jones