Lorsqu'on est multipotentiel et hypersensible (généralement l'un ne va pas sans l'autre...) on recherche la clarté mentale.

Il n'est pas évident pour tout le monde de faire un tri drastique dans ses pensées et de maîtriser comme un pro l'art de l'essentiel et de la simplicité.

Souvent, nous sommes envahis de pensées, d'idées, d'envies... Mais également d'angoisses de frustrations et de mauvaises énergies.


Cet article n'a pas pour vocation d'être pessimiste mais il est vrai, c'est un constat, qu'en tant qu'hypersensible et multipotentiel nous nous laissons assez souvent submerger par nos pensées parfois parasites, par des énergies qui, accumulées, forment une boule qui a du mal à s'évacuer.


C'est pourquoi j'ai voulu écrire sur le sujet du désencombrement mental.


Que cela soit car...

  • nous redoutons ce que les autres peuvent penser de nous

  • nous ressassons une situation passée

  • nous râlons du mauvais temps ou d'une grève des transport

  • nous vivons un chagrin d'amour

  • nous sommes angoissés par la montagnes de choses à faire...




Il est très important de savoir prendre le temps de prendre le temps







Oui, oui. Prendre le temps de prendre le temps. Ca a l'air abstrait dit comme ça mais tu vas voir...


Pour la plupart d'entre nous, nous avons une relation au temps très particulière et souvent assez bancale, voire malsaine.

De plus, nous avons beaucoup de mal à lâcher prise et à déculpabiliser du fait de prendre du temps pour soi. Et je ne parle même pas du bourreau de travail qui culpabilise de "ne rien faire" et d'avoir l'impression de gaspiller son temps dès qu'il pose ces dossiers. Mais nous y reviendrons dans un autre article !



Ici et maintenant je voudrais t'inviter à réaliser une chose plutôt simple à intégrer :


A chaque fois que j'en ai eu l'occasion, j'ai constaté (chez les autres et chez moi) à quel point l'encombrement physique, dans son habitat par exemple, créait de l'encombrement mental. Il est possible aussi que certaines personnes n'en soient pas particulièrement embêtées. Loin de moi l'idée de supposer ce qu'il se passe ou ne se passe pas dans la tête des autres, mais il est extrêmement fréquent que la vie de ces personnes ait atteint un niveau de complexité assez élevé.

  • Problèmes d'argent plus ou moins graves mais néanmoins préoccupants

  • un passé encombrant et avec lequel nous entretenons une histoire non achevée

  • une communication parfois difficile et qui manque de fluidité avec l'entourage

  • une certaine "malédiction" à se trouver dans des situations complexes sans qu'on est "consciemment" fait les mauvais choix

  • un manque de clarté important


Pour ma part, j'ai su très rapidement que l'accumulation, la difficulté à me séparer des objets, le désordre constant et le manque de facilité à accéder aux objets que j'utilise fréquemment (au fond d'un placard très encombré, perte d'objet, etc), menaçait très clairement mon équilibre de vie aussi bien personnelle que professionnelle (car cela vaut aussi pour votre lieu de travail peut importe que l'on travail de chez soi ou dans un bureau en extérieur).


Je te donne donc les principales actions que j'ai entrepris pour m'assurer un bon équilibre psychique et énergétique :


Je ne sais pas toi, mais moi j'avais une super mauvaise habitude ! Celle d'accumuler les fringues. En prenant du recul j'ai pu me rendre compte à quel point c'était ridicule.



Il m'arrivait d'acheter des vêtement puis de regretter cet achat 3 mois après

  • je passais un temps fou le matin devant mon dressing en me disant "je n'ai rien à me mettre" alors que le dressing débordait (énigme résolue : non seulement j'avais trop de vêtements et donc d'une certaine manière "trop de choix" mais en plus rien n'allait ensemble !)

  • lorsque j'étais salariée, le jour de paie = jour de shopping. Grave erreur de stratégie financière et d'ailleurs de stratégie de vie tout court !!!

  • je n'osais me séparer de mes vêtements & accessoires pour 2 raisons principales : Sentiment de perte d'argent car cela me faisait penser que je l'avais acheté pour rien et parce que "on ne sait jamais, au cas où" ça peut servir !



Il est totalement inutile et contre productif de vouloir tout faire en même temps, en tout cas pour le désencombrement !

Je préconise de de s'aménager un peu de temps chaque jour pour faire son tri, pièce par pièce ou secteur par secteur.

C'est très vite fait de paniquer devant l'ampleur de la tâche ! Ce n'est pas du tout cela qu'on veut ! Désencombrer son espace vitale doit être un moment que l'on prend pour soi (et non, prendre du temps pour soi ce n'est que se faire les ongles et un masque sur la tronche ! Quoi qu'on peut très bien laisser poser le masque pendant qu'on s'attèle au tri !)


Se rendre compte de ce qu'on utilise souvent, moins souvent, quasiment pas, pas du tout... Et surtout être vigilant des pièges de notre cerveau "ça peut toujours servir !". Si 1 fois par an tu en as besoin tu pourras toujours t'en faire prêter un.


On peut choisir de procéder pièce par pièce mais on peut aussi bien procéder différemment.


Voici quelques un de mes "objectifs tri du jour" :

  • Les produits de beauté (maquillage, crèmes, vernis, etc...)

  • papiers, factures, dossiers

  • tri des applications et photos dans le téléphone (et oui on ne l'oublie pas notre cher et tendre smartphone !)

  • j'épure les surfaces surchargées (comme le plan de travail de la cuisine)

  • je range l'entrée (lieu de tous les vices du désordre...)


J'espère que ces informations t'ont été utiles ! Je tiens enfin à préciser que l'idée n'est pas d'être un minimaliste de l'extrême mais simplement de se rendre compte que ce qui encombre notre vie physique impacte notre vie psychique et vice versa ! L'essentiel c'est d'être aligné. Bien dans sa vie, dans sa tête, dans son espace vitale.


L'es-tu ? Penses-tu que ta maison reflète un esprit clair et apaisé ?





16 vues

​© 2019 Anna Michèle Jones